TAG Heuer, Hublot, Zenith et Bulgari se retirent aussi de Baselworld

TAG Heuer, Hublot, Zenith et Bulgari se retirent de Baselworld

Apres l’annonce du départ de Rolex, Tudor, Patek Philippe, Chopard et Chanel voici que les quatre marques horlogères du groupe LVMH –TAG Heuer, Hublot, Zenith et Bulgari– l’annoncent aujourd’hui, vendredi 17 avril : ils quittent aussi Baselworld pour rejoindre les autres marques phares de l’horlogerie suisse à Genève en 2021.

Nous parlons donc, d’un coup qui risque fort d’être fatal d’autant plus que des rumeurs avancent l’information comme quoi des petits exposant, marchands de pierres précieuses et d’autres fournisseurs seraient aussi prêts à quitter le salon…


Publicité



Déclarations des maisons à ce sujet

Stéphane Bianchi, PDG de la Division Horlogerie de LVMH

« Nous sommes navrés de devoir quitter ce rendez-vous plus que centenaire qu’est Baselworld et auquel nos Maisons étaient fidèles. Il est néanmoins évident, dans ces conditions, que nous devons réagir rapidement et prendre d’autres dispositions. Nous avons devant nous l’opportunité de réinventer le format et le contenu d’un des moments-clés de notre année horlogère, qui représentait à la fois un enjeu commercial de taille et un levier de rayonnement pour nos marques. Dans cette perspective, nous mettrons tout en oeuvre pour être présents avec les autres prestigieuses Maisons qui se retrouveront à Genève en avril 2021, et ainsi répondre aux exigences de nos partenaires et clients et leur offrir une expérience inégalée. »

Jean-Christophe Babin, PDG du Groupe Bulgari

« Le regroupement de l’ensemble de l’industrie horlogère suisse en un seul lieu, Genève capitale historique de l’horlogerie, et une seule date, est une opportunité majeure pour enfin relancer un secteur que trop de divisions et intérêts divergents ont fini par affaiblir par rapport au reste du luxe dans lequel Bvlgari est protagoniste et y progresse beaucoup plus rapidement. Nous nous réjouissons d’aller à Genève en Avril 2021, même si nous devons encore définir les modalités de notre participation, ce que nous préciserons dans les prochaines semaines. Nous sommes aussi ravis de ne pas devoir pallier, comme en 2020, l’absence de salons horlogers institutionnels, qui nous a forcé en 2020 à des initiatives tactiques nécessaires à court terme mais non souhaitables à moyen terme. »

 

Ne ratez aucune news avec l'abonnement par e-mail

Pour recevoir chaque nouvel article publié sur le site directement dans votre boite mail, saisissez votre adresse e-mail dans le champ ci-dessous. Gratuit et sans spam. Votre email sera uniquement utilisé pour ce site.

Commentaires