Steinhart Ocean One Vintage Red [Review]

Steinhart Ocean One Vintage Red, une montre de qualité à un prix ultra intéressant !

Steinhart, c’est une marque allemande qui produit majoritairement des « hommages » estampillés Swiss Made, mais cette Steinhart Ocean One Vintage Red est surtout l’un des meilleurs rapports qualité prix que j’ai vu jusqu’à présent pour du « Rolex Style ».

Il faut aussi savoir que cette marque divise les collectionneurs, certains ne seront que pour les montres originales, tandis que d’autres tolèrent ces montres hommages plus abordables. Pour moi c’est avant tout une question de budget et de plaisir, je n’ai pas le budget à mettre dans l’originale et quand bien même j’aurais une telle somme à investir, je ne la porterai jamais de peur de l’abîmer, du coup autant acheter une montre que j’aurai plaisir à porter au quotidien 🙂

steinhart-ocean-one-vintage-red-11

Revenons un instant sur son origine

Avant de parler de la montre, revenons à l’origine de cette Steinhart Ocean One Vintage Red qu’est la Rolex Sea-Dweller 1665 Double Red MKII d’ou elle puise largement son design. La Rolex Sea-Dweller 1665 apparaît en 1971, est étanche 2000 pieds et comporte la date sans cyclope sur le verre. Elle hérite du calibre de la Submariner 1680, le Rolex 1570, mais modifié : 19800 A/h et stop secondes.

note : Les premiers exemplaires de 1665 furent fabriqués pour la COMEX – société française pionnière de la plongée profonde industrielle au service de l’industrie parapétrolière à ce moment là-. Sur le cadran de cette série est apposé le logo COMEX.

Dernier détail, ces Rolex 1665 sont estimées entre 20.000-30.000 €.
-si je me trompe sur cette partie, n’hésitez pas à me le faire savoir dans les commentaires de la page-

Credits Image : Mosco from Rolexforums.com
Credits Image : Mosco from Rolexforums.com

La Steinhart Ocean One Vintage Red en détails

Après avoir vu son origine, vous comprendrez aisément qu’une telle Rolex n’est pas à la portée de tous, ce qui nous amène donc à cette Steinhart « vintage » moderne au look de Rolex. Ici vous aurez droit à un ETA 2824-2 Elaboré (25 rubis, stop seconde, 28.8000 A/h, incabloc,42h de réserve de marche), un verre saphir bombé avec double revêtement antireflets sur le côté intérieur, une boite en acier 316L à couronne vissée, étanche à 300m, la rendant nettement plus abordable que le modèle d’inspiration! La montre est livrée dans une belle boite en cuir, que vous pouvez voir dans l’unboxing vidéo en fin d’article (page 2).

steinhart-ocean-one-vintage-red-3

Une fois sortie de sa boite, on se rend compte de deux choses importantes, son poids et son gabarit. Le boîtier en acier 316L satiné fait 42mm de diamètre par 13mm de hauteur pour un poids de 100g, ce qui n’est pas rien. Le boitier ne possède pas de bord saillant, ce qui rend la montre très agréable à porter.

Une fois toutes les protections plastiques retirées, la première chose que j’ai fait après avoir admiré la finition de la montre, c’est de tester la lunette rotative unidirectionnelle avec insert en alu. J’en suis étonné car elle est très bien ajustée au niveaux des index, il faut 2 clics pour passer à la minute suivante, elle n’est ni trop résistante ni trop facile à tourner, c’est même assez proche de la lunette d’une Sub’ si on devait prendre une référence de rotation.

Même la perle de Super Luminova « Old Radium » est parfaitement centrée sur le triangle. Le verre saphir bombé est parfaitement ajustée à la lunette en acier dont la finition crantée est un peu plus marquée que sur une Rolex, ce qui n’empêche en rien le confort de manipulation.

steinhart-ocean-one-vintage-red-10

steinhart-ocean-one-vintage-red-9

Au niveau du cadran

Le cadran est assez proche de son modèle d’inspiration, le logo et le nom de Steinhart sont à 12h, on retrouve les 2 lignes rouge et les 3 blanches, un guichet date à 3h sur fond blanc, des index ronds, des aiguilles « Rolex » un poil plus massive, l’appellation « Swiss Made » en bas à 6h au lieu du « Swiss-T <25 ». Les index et aiguilles sont enduits de Superluminova « Old Radium » pour l’aspect vintage et se parent de vert dans la pénombre, le tout sur un fond gris au lieu du noir de la Rolex.
EDIT: La nouvelle version 2017 de la OOVR à un cadran noir et plus gris.

steinhart-ocean-one-vintage-red-cadran

steinhart-ocean-one-vintage-red-2

Lire la suite page 2

Ne ratez aucune news avec l'abonnement par e-mail

Pour recevoir chaque nouvel article publié sur le site directement dans votre boite mail, saisissez votre adresse e-mail dans le champ ci-dessous. Gratuit et sans spam. Votre email sera uniquement utilisé pour ce site.

8 thoughts on “Steinhart Ocean One Vintage Red [Review]

  1. Montre superbe à qualité exceptionnelle. Mais je ne comprendrai jamais pourquoi ils ont remplacé le noir du cadran original par ce gris douteux.

  2. Je viens de recevoir ma Steinhart Ocean One Vintage Red. Que du bonheur! Site parfait, finition parfaite, fonctionnement parfait (après deux jours, pas de différence avec l’heure digitale d’un récepteur « satellite ». (maintenant, à deux secondes, je m’en fiche pas mal), 170 grammes avec bracelet, confortable, pas léger mais pas lourd non plus (j’ai du plus lourd!), belle!
    Pour ceux qui critiquent l’approche « trop Rolex », je donne les arguments suivants
    – oui, et alors…
    – 7000€…oui, je pourrais, mais j’ai (heureusement) d’autres hobbies (comme la photo ou les vieilles bagnoles cabrio)! Faut répartir un peu!
    – ce n’est en aucun cas un « fake »! Il n’y a donc pas de « personnes lésées ». Ceux qui achètent une vraie Rolex ne sont pas inquiétés. Rolex non plus d’ailleurs. Rolex est d’ailleurs victime, non pas avec les « fake » (portant la marque Rolex) entre 50 et 200€ vendues sur dans des endroits quelconques, mais bien par celles trafiquées vendues quasi au même prix (exemple : tout est vrai sauf le mécanisme!) dans de vraies bijouteries! (Allez à Shangaï pour vous en rendre compte…)
    – le gris « bâtiment ou navire de guerre lui va très bien) c’est une question de goût, moi j’aime!
    Tant pis pour les aigris…

  3. Ma petite collection de plongeuses comporte une vingtaine de montres. Je dis petite car je ne possède rien qui dépasse 1000e, somme déjà assez considérable! (Dont trois ou quatre qui dépassent maintenant cette cote, bien malgré moi car aujourd’hui je ne pourrai plus les acheter; comme quoi, même les « petites » montres peuvent devenir rares et demandées, ex ma Yéma Skin Diver 660ft en parfait état, ma Turtle originale, ma Superman…). Ce sont soit des montres de seconde main ou vintages, achetées à des personnes sachant acheter, mais pas très doués en vente, soit neuves, ce qui interdit l’achat de Rolex et autres marques onéreuses, même en occasion. Grâce à des marques comme Steinhart, un « petit » collectionneur peut rentrer dans sa boite de jolies pièces d’excellente facture. J’en possède deux, dont la double red présentée ici, à fond noir. C’est à l’usage que l’on juge de la qualité. Entre toute, c’est cette Steinhart que je porte le plus fréquemment. C’est celle qui attire le plus de regards des amateurs. J’ai au moins trois amis qui se sont empressés de la commander après l’avoir vu à mon poignet. D’accord, il y a certainement un coté snob à porter une Rolex like. Mais très atténué par le fait que Steinhart est une marque à part entière et que je ne cherche jamais à faire passer mes montres pour ce qu’elles ne sont pas. Ce sont des Steinhart, pas des Rolex. Le snobisme en fait dans ce cas, serait de se priver de ces montres sous prétexte qu’elles ressemblent à des montres inabordables. Je recommande absolument.

    1. Merci pour ce commentaire 🙂
      Perso, je la porte de temps en temps (en alternance avec ma Tudor BBB), le plus souvent sur mon lieu de travail histoire de ne pas avoir de signe ostentatoire, et franchement elle est quasi aussi précise que la BB et c’est vrai que souvent elle ouvre un dialogue avec les curieux ou les amateurs d’horlogerie 🙂

      1. Je n’ai pas de montre aussi chère qu’une Tudor! Je porte ma Steinhart red en alternance avec ma Magrette Regattare 2011 (bracelet acier), et mon Orient M force SEL03001B (un monument tool watch d’un incroyable rapport qualité prix). Ce sont les trois qui reviennent le plus. Peut -être un jour, si j’hérite, me paierais-je une Superocean, ou une seamaster, mais certainement en seconde main à la sortie d’un Casino.

Commentaires