Chronomètre Ferdinand Berthoud FB 1.3

Retour page 1

Comme je le disais page 1, le mouvement de la Ferdinand Berthoud FB 1.3 possède une transmission par chaîne et fusée, un cône mobile de réserve de marche suspendu et un tourbillon suspendu de 60 secondes. Le mécanisme de chaîne est composé de 790 pièces pour une chaîne de 28,5 cm de long et d’un dispositif d’arrêtage à « Croix de Malte ». Voyons ça de plus près.

Transmission par chaîne et fusée

Ce mouvement est l’un des rares à présenter une transmission par chaîne et fusée, ce qui est le système le plus ancien pour obtenir une force constante à l’échappement. Ce système agit comme une boîte de démultiplication automatique, selon le niveau de remontage, le couple délivré par le barillet varie.
Lorsque le mouvement est entièrement remonté, la chaîne se trouve totalement enroulée sur le petit diamètre de la fusée, le ressort de barillet dispose alors de sa puissance maximum.

Cette force diminue à mesure que le temps passe, la chaîne s’enroulant sur le tambour et passant du petit au grand diamètre de la fusée. La variation du diamètre de la fusée compense alors la diminution du couple au ressort de barillet. L’échappement reçoit ainsi une énergie constante, ce qui égalise l’amplitude du balancier et améliore la précision chronométrique du mouvement.

Chronomètre FERDINAND BERTHOUD FB 1.3 fusée chaine

Cône mobile de réserve de marche suspendu

Le dispositif d’indication de réserve de marche est très sophistiqué, un cône tronqué monte et descend sur une vis sans fin connectée au barillet. Sur ce cône suspendu est posé un palpeur, un bras terminé par un rubis, dont la position sur le cône reflète celui du remontage. Ce palpeur est à son tour relié à l’aiguille de réserve de marche, dont les graduations sont gravées à même la platine et visibles à travers une ouverture dans le cadran. Ce mécanisme audacieux permet d’indiquer avec grande précision la réserve de marche du mouvement. (Ce dispositif fait l’objet d’une demande de brevet.)Chronomètre FERDINAND BERTHOUD FB 1.3 cône suspendu réserve de marche

Tourbillon à seconde centrale

Accouplé au mobile de seconde le tourbillon du calibre FB-T.FC, constitué de 67 éléments regroupés dans une cage en titane de 16.55 mm de diamètre, est fixé à une arche d’acier en forme de flèche dont la tête pointe entre le barillet et la fusée. Un grand balancier à inertie variable est régulé et équilibré par quatre masselottes en maillechort doré. Il est couplé à un spiral réglant auto-compensateur en alliage inoxydable à courbe Philips façonnée à la main par les régleuses expertes de la Chronométrie FERDINAND BERTHOUD.

Pour équilibrer le balourd de l’échappement, deux masselottes en or 18ct uniformisent les masses de cette cage de tourbillon de grande dimension. Ce tourbillon participe à conférer au calibre FB-T.FC son rang de chronomètre certifié COSC.

Dernier point important de ce tourbillon est qu’il effectue une rotation par minute et à posséder une trotteuse centrale extrêmement longue et fine fabriquée en bronze.

Chronomètre FERDINAND BERTHOUD FB 1.3 tourbillon

Protéger le mouvement

Lorsque le ressort moteur est associé à une fusée, le tambour de barillet tourne dans un sens lors du désarmage du ressort et dans l’autre sens lors de son armage, ce qui assure l’enroulement de la chaîne. Lors du remontage de ce type de mécanisme, le mouvement s’arrête habituellement de fonctionner. Pour pallier cet effet, le calibre FB-T.FC est équipé d’un engrenage différentiel de conception originale, permettant au balancier de continuer son oscillation même lors du remontage et de conserver ainsi les propriétés chronométriques du mouvement. (Ce dispositif fait l’objet d’une demande de brevet.)

Très caractéristique des mécanismes à fusée-chaine, le barillet du calibre FB-T.FC est doté d’un dispositif d’arrêtage à « Croix de Malte ». Il permet de limiter le nombre de tours d’armage du ressort-moteur à environ 6 tours et de n’utiliser ainsi que la portion la plus stable de ce ressort, soit de nous affranchir de ses extrémités. Ce dispositif fait également office de butée lorsque le barillet est armé à fond. Le couple du ressort exerce à ce moment-là, une force de 3 kg, ce qui est considérable sur des pièces de quelques millimètres.

Pour parfaire la sécurité du mouvement, les ingénieurs de la Chronométrie Ferdinand Berthoud FB ont ajouté une fonction dynamométrique à la couronne permettant d’éviter d’endommager le mouvement suivant un remontage excessif.

La finition du mouvement

Le pont de tourbillon en forme de flèche, en acier inox est décoré avec le plus grand soin : la face du dessus présente un poli noir, les flans sont étirés, les angles sont polis et enfin la partie inférieure est perlée et adoucie. Tous les étagements de la cage du tourbillon, dont les éléments sont en titane, sont intégralement anglés. Certaines surfaces sont polies, d’autres cerclées, sablées ou adoucies.

Le pont d’ancre est complètement anglé alors que la face apparente présente une finition polie noire et la face invisible des traits-tirés. Plus haut dans le rouage, le cône de réserve de marche a été poli miroir sur toute sa surface tandis que les parties supérieure et inférieure sont cerclées. Deux plaquettes en acier sont vissées sur le couvercle du tambour de barillet, l’une portant le numéro d’édition limitée de la montre et l’autre, vierge, est destinée à recevoir les initiales de l’acquéreur de l’objet. La chaîne, faite de 790 composants et mesurant 285 mm de long, a été entièrement terminée à la main. Tranches et tenons sont satinés et les surfaces planes sont polies.

Ces opérations de terminaison des composants, quels que soient leur emplacement et leur fonction, ont été entièrement réalisées à la main avec des outils traditionnels dans les ateliers de la Chronométrie FERDINAND BERTHOUD. Le contrôle qualité de ces finitions est effectué à un degré de grossissement beaucoup plus élevé que de coutume, une loupe 6x. A un tel niveau, aucun détail, aussi infime soit-il, ne peut passer inaperçu. Aucune erreur, imperfection, insuffisance n’est tolérée. Voilà ce que représente l’excellence horlogère de la Chronométrie FFerdinand Berthoud.

Le Chronométrie Ferdinand Berthoud FB 1.3 est une édition limitée numérotée à 50 pièces en platine et céramique et est livré avec un bracelet en alligator noir avec boucle déployant en platine (ou boucle ardillon sur demande). Cette pièce est exclusivement disponible dans les boutiques et les détaillants agréés pour un prix de 257,000 EUR (CHF 248,000)

Chronomètre Ferdinand Berthoud FB 1.3 – Spécifications techniques

Boitier : Boîte octogonale en platine (PT 950) avec les cornes en céramique grise anthracite équipée de quatre hublots munis chacun d’une glace saphir anti-reflet. Vis de fixation en titane. Fond ouvert vissé muni d’une glace saphir anti-reflet. Glace saphir bombée anti-reflet
Diamètre total : 44 mm
Epaisseur : 13 mm
Etanchéité : 30 metres
Diamètre de la couronne : 9 mm. Couronne dynamométrique (Système de découplage) en platine (PT 950) avec un médaillon en céramique grise anthracite
Edition numérotée : 1/50 à 50/50

Cadran : Cadran en maillechort avec finitions satinées verticales. Centre du cadran ouvert et indicateur de réserve de marche chanfreiné à la main puis plaqué rhodium noir.
Sous-cadran des heures et des minutes décentré et laqué de couleur noire mat, présentant des chiffres arabes.
Indication de réserve de marche gravée sur la platine “0, ¼, ½, ¾” et 1. Autonomie indiquée par une flèche pointant les mots “HAUT” et “BAS”.
Aiguilles des heures et de sminutes en forme de glaive en or gris 18 carats facetéée et squeletté
Aiguille de réserve de marche en forme de flèche en or gris 18 carats plaquée nickel noir
Trotteuse située au centre en bronze plaquée nickel noir
Chemin de fer des seconds entourant le cadran et surmonté d’une glace saphir transparente mat.
Inscription: “CHRONOMÈTRE VAL-DE-TRAVERS SUISSE”

Mouvement :  Mécanique à remontage automatique
Calibre FB-T.FC
Diamètre : 35,50 mm
Epaisseur : 7,96 mm
Lignes :  15 ¾
Rubis : 46
Fréquence : 21,600 a/h (3 Hz)
Réserve de marche : 53 heures env.
Tourbillon à fusée chaîne (force-constante)
Fusée suspendue – système de différentiel de remontage (BREVET)
Barillet suspendu – système d’arrêt à Croix de Malte (BREVET)
Réserve de marche suspendue – système de cone mobile (BREVET)
Tourbillon suspendu à seconde directe (BREVET)
Roue de balancier à inertie variable intégrant 2 masses en maillechort plaqué or
Balancier spiral avec courbe terminal Phillips réalisée à la main (acier)
Echappement à ancre suisse
Demi-ponts en maillechort fixés sur des piliers en titane stylisé
Finitions à la main selon les plus hauts standards horlogers

Composants : 1120 (incl. la chaîne)
Chaîne : 790 éléments
Longueur de la chaîne : 285 mm
Demi-ponts : 18
Piliers : 6

Composants du Tourbillon : 67
Rotation : 1 /minute
Cage de tourbillon : Ø 16.55 mm (titane)
Cage de tourbillon fixé à : Trois piliers en titane poli.
Cage de tourbillon tenue par : Deux masselottes en or 18 carats
Roue de balancier : Ø 12 mm (Cuivre-béryllium)

Officiellement certifié chronomètre par le COSC

Bracelet : Bracelet alligator en cuir rembordé cousu main dans une seule pièce de cuir (115 x 75 mm, boucle 20 mm) (Différentes tailles disponibles sur demande)
Boucle déployante en platine (PT950) à double lame réglable en longueur (Boucle ardillon disponible sur demande)

En savoir plus Ferdinand Berthoud


Ne ratez aucune news avec l'abonnement par e-mail

Pour recevoir chaque nouvel article publié sur le site directement dans votre boite mail, saisissez votre adresse e-mail dans le champ ci-dessous. Gratuit et sans spam. Votre email sera uniquement utilisé pour ce site.

One thought on “Chronomètre Ferdinand Berthoud FB 1.3

Commentaires