Urwerk UR-110 TORPEDO

urwerk-logo

On voit beaucoup cette montre sur les réseaux sociaux pour le moment. Il s’agit de la Urwerk UR-110 TORPEDO, qui est en effet assez particulière et pas si récente vu que le premier modèle est apparu en 2011. Autant l’annoncer tout de suite, il vous faudra quand même débourser pas loin des 100000 €.

Ce qui rend cette compagnie assez particulière est le fait qu’ils se sont libérés de toute tradition de l’horlogerie, toutes les complications utilisées sont là pour créer une montre qui s’élève au dessus des tourbillons et calendriers perpétuels « classiques ».

Urwerk-UR-110-Torpedo (1)


Urwerk a constamment amélioré leur façon de lire d’heure. Chaque aspect de leurs montres est intéressant. Outre le gabarit assez impressionnant de ces sgardes temps qui nécessite d’avoir des poignets assez large l’ Urwerk UR-110 Torpedo semble prometteur.

L’ Urwerk UR-110 a été introduit en 2011 et a repris le système de satellites pointu déjà aperçu sur les UR-202 et UR-203 tournant également sur la partie centrale de la montre et montrant le temps à droite. Pendant l’utilisation normale, les mouvements complexes sont trop lent pour apprécier pleinement leur ballet, ce qui est peut-être un peu décevant, mais visible lors du réglage de l’heure et bien rattrapé par le design global.

Comme décrit par Martin Frei: « There is something happening on the dial which is not detectable at first glance, not natural, but the fluidity gives the appearance of normality”  – Littéralement : « Il se passe quelque chose sur le cadran qui ne est pas détectable à première vue, pas naturel, mais la fluidité donne l’apparence de la normalité ».

La lecture de l’heure est très intuitive et gagne en lisibilité grace à l’affichage de minutes sur le côté. Le boitier etant assez grand, 47x51x16 mm (largeur x hauteur x profondeur) fait que même avec la montre caché sous une manchette de chemise il est toujours possible de lire l’heure !Urwerk-UR-110-1UR110_scale_

Le mouvement

Le mouvement à remontage automatique UR-9.01 dispose d’une réserve de marche de 39 heures. Le plus intéressant est les doubles turbines reliées au mécanisme de remontage pour protéger le mouvement lors d’accélérations et de décélérations rapides.

exploser_ur110_2

Le mouvement UR-9.01 dispose également d’un indicateur jour-nuit et un indicateur de changement d’huile qui indique quand il est temps de réparer la montre.
Cette montre possède aussi trois niveaux de complexité travaillant ensemble.

  • Le premier d’entre eux est un carrousel central parfaitement équilibré portant les trois bras avec les indicateurs.
  • Le deuxième est un engrenage planétaire afin de maintenir les trois satellites d’heures parallèles les uns aux autres lors de la rotation.
  • Le dernier est les trois modules rotatifs affichant l’heure. Ils sont chacun constitués d’un satellite d’heures, d’une aiguille des minutes et un contrepoids monté sur l’engrenage planétaire.
  • La vidéo est plus explicite que le blabla technique :

Il n’y a pas de frontière claire entre le mouvement, cadran et le boîtier. C’est une sculpture en trois dimensions. La finition est très contemporaine avec la plupart des surfaces brossées, polies et sablées et perlée.

Quelques détails en plus :

( images et vidéo ©Urwerk )
Les images sont téléchargeables en HD

UR110-Module2  UR110-Module

UR110-Module3  UR110-Baseplate

Vidéo de présentation de la Urwerk UR-110

Plus d’infos sur le site d’Urwerk : http://www.urwerk.com/en/collection-ur-110-ur-110-c2-p4.php

Source Traduit de l’anglais :  http://nevergrowupmag.com/mechanical-art/urwerk-ur-110-torpedo-review/

Ne ratez aucune news avec l'abonnement par e-mail

Pour recevoir chaque nouvel article publié sur le site directement dans votre boite mail, saisissez votre adresse e-mail dans le champ ci-dessous. Gratuit et sans spam. Votre email sera uniquement utilisé pour ce site.

Commentaires